En manque de vagues, en overdose de balades poussette, IL A SAUTE DE 134M DE HAUT…

Quand on voyage avec deux bébés, il faut bien se rendre à l’évidence : les activités qu’on peut faire avec eux sont quand même un peu limitées : balades en poussette, plage pour farfouiller dans le sable et ramper comme deux petites tortues jusqu’à l’eau, randos avec les bébés en sacs à dos (mais petites les randos parce que 12/13kg à porter, chacun, sur le dos, ça devient vite très lourd), quelques balades à vélo là où on a pu louer une petite carriole, et voilà. Au bout d’un mois et demi à ce rythme (bien planplan par rapport à ce qu’on avait l’habitude de faire), et sans bonnes conditions de vagues pour prendre sa dose de sensations, Daddy Cool, il a saturé, il a eu besoin de se sentir vivant.. en gros il m’a fait une mini crise existentielle, ou de la trentecinquaine (ça se dit ?..), ou de « je suis papa de jumeaux et je surfe pas assez pour pouvoir extérioriser ».. appelez ça comme vous voulez… Donc, pour son anniversaire (et pour le bien être de toute la famille), je l’ai collé dans le Nevis Bungy, lui qui a tendance à avoir un peu le vertige et qui n’avait jamais sauté à l’élastique.

Plus haut saut de Nouvelle Zélande (on n’allait pas faire les choses à moitié non plus), 134 mètres de haut… autant dire que la veille il ne faisait pas trop le malin (bien fait, au moins il a arrêté de me parler de vagues, et moi j’ai bien rigolé quand il s’est rendu compte que 134 mètres c’était plus haut que le deuxième étage de la tour Eiffel).

Le jour J j’ai baladé les twins le long de la Gibbson river (magnifique, au passage) et Daddy cool, il était là :

Il est revenu trop content, encore sur une autre planète, le plein de sensations était fait, la crise passée, et le voyage a pu continuer sereinement, alleluia.

Note pour les prochains voyages : l’envoyer faire des trucs de fou de temps en temps pour qu’il ne devienne pas trop chiant (mon Dieu mais qu’est-ce qu’il va falloir que je trouve pour sa crise de la quarantaine ?!?). Next trip : Australie, normalement au niveau des vagues il ne devrait pas être en manque, mais (juste au cas où) vous avez des idées de trucs un peu débiles à faire la bas? si on pouvait éviter la cage avec les requins ça m’arrangerait par contre..

2 réflexions sur “En manque de vagues, en overdose de balades poussette, IL A SAUTE DE 134M DE HAUT…

  1. j’allais dire la plongée avec les requins, avant de lire la dernière ligne !!! 🙂

    J’adore cet article, on en est tous là à un moment quand on a un ou des petits. Mon mari, c’est la plongée qui lui manque, et moi, les longues randos ….

    Bon voyage en Australie !

    Marieke

    1. Merci, eh oui on se comprend !! On m’a parlé de super plongées sur la barrière de corail, je me dis que c’est peut être moi qui vais être en crise en Australie, après tout chacun son tour 😜

Laisser un commentaire