Pourquoi j’aimerais partir au Népal – jeux concours Azimut Nepal


lifestyle, NEPAL / mercredi, janvier 31st, 2018

A l’heure où j’écris ces lignes je suis en Afrique du Sud, au beau milieu d’un voyage de 3 mois avec mes p’tits choux de 3 ans. Ils sont mignons mais la marche, les randonnées, les treks… tout ça, cher lecteur, je peux l’oublier. Et pourtant je suis dans un pays où les possibilités de randonnées ne manquent pas. Je m’attendais à voir de grandes étendues de savane et de plaines arides, ça oui, mais je ne m’attendais pas à voir autant de montagnes, de verdures et de lacs (si j’en rajoute un peu je dirai même que je pourrais me croire en Suisse, mais là n’est pas la question).

HOGSBACK AFRIQUE DU SUD
Hogsback, Afrique du Sud

Donc je suis dans un pays où je pourrais faire des rando de dingue, mais mes possibilités de marche s’arrêtent aux endroits où je peux emmener les draisiennes des petits, seul moyen de se balader un peu. Totale Frustration, Bye Bye les jolis sommets.

HOGSBACK

Et là, (parce que j’ai beau être en pleine nature, j’ai quand même parfois accès à internet), je vois qu’Azimut Népal organise un concours pour envoyer un blogueur en séjour au Népal. Le Népal ! Les treks de fous, les sommets enneigés, les drapeaux de prière qui volent au vent, les paysages sublimes auxquels seuls les randonneurs peuvent accéder… Mon regard s’allume, et, soyons fous, je décide de participer, pour plein de (fausses) bonnes raisons (et aussi de raisons un peu plus sérieuses).

Les (fausses) bonnes raisons qui font que je partirais bien en trek (si, cher lecteur, toi aussi tu es parent d’enfants de 3 ans, tu sais que ces raisons ne sont pas si fausses que ça)

  • Quand les gens me parlent d’une rando facile, qui dure seulement deux heures, que le départ est là, qu’ensuite il faut aller là, etc. J’ai arrêté de les écouter après avoir entendu « 2 heures ». Et sinon, y’a un parc de jeux dans le coin ?
  • Notre seul moyen actuel de faire de la « randonnée » est de trouver des endroits où les petits peuvent faire de la draisienne, seule et unique motivation qui les anime en ce moment. Autant dire que quand je parle de randonnées, je parle de petites routes (voire de chemins en cailloux si on fait vraiment les fous).
HOGSBACK SOUTH AFRICA
Hogsback, Afrique du sud
  • Une petite marche facile de 20 minutes prend en fait une heure et demi, pendant laquelle il faut porter les dites draisiennes, ou un des petits, ou les 2 (et voilà comment une marche « facile » peut se transformer en véritable mission).
RANDONNEE AVEC DRAISIENNE
Tsitsikamma National Park, Afrique du sud

Vous comprendrez donc pourquoi faire de la rando, de la vraie, ça nous ferait vraiment plaisir, et si, en plus, c’était au Népal, mecque du trek, il y aurait bien de quoi compenser toutes nos frustrations accumulées (vous aurez quand même aussi compris que j’en rajoute un tantinet).

Alors venons en donc aux vraies bonnes raisons pour lesquelles j’aimerais partir au Népal :

  • Ce trip concocté par Azimut Népal, avec au programme un trek de 8 jours dans les montagnes, c’est la promesse de grands espaces, dans lequel je pourrai marcher marcher marcher marcher marcher, et ne penser à rien d’autre, sans histoire de draisiennes, de « j’saute » la marche ou de « j’ramasse » le caillou les douze cailloux que je trouve en chemin.
LESOTHO SUNSET
Lesotho, Afrique
  • Daddy est IN. Il m’accompagnerait. Et, attention Mesdames et Messieurs : dans un endroit sans AUCUNE vague !!! (Au cas où vous ne l’auriez pas remarqué, à peu près tous les pays dans lesquels nous partons sont bordés de plage, il y fait chaud, et il y a du surf. Je sais, notre vie est vraiment très compliquée). Blague à part, le Népal est la promesse d’un pays radicalement différent, riche de paysages variés, de croyances, de villages traditionnels multi-ethniques. Il n’est pas question ici de prendre son shoot de sensations dans de superbes vagues, mais de se mettre des défis personnels dans un décor sublime de haute montagne et de vivre de forts moments humains.
courmayeur
Courmayeur, Italie
  • Même si nous sommes en plein dans « Le Roi Lion » en ce moment, le fait de voir des animaux dans tous les sens est le genre de spectacle dont on ne se lasse pas. On en est même carrément fans, donc partir en safari dans le sud du pays, à la frontière de l’Inde, pour y voir des éléphants sauvages, des tigres du Bengale, voire même des ours et des panthères, ça aurait plutôt tendance à nous plaire.
ADDO ELEPHANT NATIONAL PARK
Addo Elephant National Park, Afrique du sud

ADDO ELEPHANT PARK AFRIQUE DU SUD

  • Alix et Christophe, de l’agence Azimut Népal, nous font la promesse de nous faire découvrir un Népal Authentique, loin des circuits des tours opérators. Leur souhait est de faire découvrir le Népal autrement, par des rencontres, des expériences traditionnelles et des chemins de traverse. On serait ravis de se laisser guider, de profiter de leur expérience sur le terrain et de leurs adresses insolites, et de vous partager le Népal qu’ils connaissent par coeur dès notre retour.

PS : Vous constaterez que je n’ai mis aucune photo du Népal pour illustrer cet article, c’est bien normal, je n’y ai jamais été. Par contre, si vous nous aidez à y partir, je vous jure de vous innonder de pleiiiin de belles photos dans une série d’articles spécial Népal. Pour nous aider, liker et partager ce post Facebook. En vous remerkiant 🙂

Laisser un commentaire