5 bonnes raisons de faire des échanges de maisons en Australie


Australie, ECHANGES DE MAISONS, PREPARER SON VOYAGE, voyage en famille / jeudi, mars 23rd, 2017

Après avoir effectué plus d’un mois d’échanges de maisons en Nouvelle Zélande l’hiver dernier, nous avons renouvelé l’expérience cette année en Australie!

Lors de notre road trip de deux mois sur la côte est, de la Sunshine coast à la Great Ocean Road, nous avons pu échanger 3 maisons, qui ont déterminé 3 chouettes étapes de notre itinéraire : Sydney, Currarong (dans la Jervis Bay) et Potato Point (dans l’Eurobodalla National Park, dont – moi non plus – je n’avais jamais entendu parlé avant).

Depuis déjà un bon moment convaincue par le concept du site d’échanges Guesttoguest, j’ai encore trouvé cette année de nouvelles bonnes raisons d’échanger sa maison, pour voyager en Australie, et partout dans le Monde (et comme je suis super sympa, je vous les donne, histoire de peut être vous convaincre, et être à l’origine de voyages grandioses – vous me remercierez plus tard 😉 ) ; alors ces bonnes raisons :

  • 1.Diminuer son budget voyage

Quand on voyage en Australie pendant longtemps, il y a de fortes chances que son banquier frôle la crise cardiaque, alors économiser presque 3 semaines de logement ça fait plaisir à tout le monde.

Le principe est simple :  votre maison vous permet de voyager sans dépenser d’argent dans un logement, vous diminuez donc votre budget voyage, ce qui vous permet de voyagez plus 🙂 Eh oui c’est logique. Que pensez vous de dépenser 42,50 euros pour 6 nuits à Sydney? – Nooooooon????? – mais siiiiii!!!!!! j’te jure – OMG! (+ émôticônes clin d’oeil, tête de chat, et tout ce que vous voulez). Ok j’arrête. Plus sérieusement, 42,50 euros qui couvrent l’assurance et les frais liés au site Guesttoguest (qui prend une commission sur la caution, quand l’hôte en demande une), et un certain nombre de guestpoints déterminés par la valeur du logement. Peut être que je suis en train de perdre ceux qui ne comprennent rien à l’histoire de points ?.. Pas de panique > pour plus d’explications sur le concept du site d’échanges guesttoguest : Comment sauver son budget lors d’un voyage en famille en Nouvelle Zélande ?.. grâce à l’échange de maisons!!!

Donc pour résumer, ça ne coûte pas cher de se loger car en échange on propose sa maison à ceux chez qui on va, ou à d’autres personnes qui nous donneront des points (qu’on utilisera où on veux). Bien sûr il faut accepter de laisser ses petites affaires à disposition d’autres familles, de prêter son lit, sa salle de bain, les jouets de ses enfants.. c’est le principe, et vous allez utiliser également les affaires d’autres personnes. Si vous n’êtes qu’à moitié sereins de laisser votre maison entière vous pouvez toujours vous organiser pour garder une pièce (ou un meuble) fermé(e), où vous pourrez stocker vos affaires vraiment personnelles, et ainsi libérer un peu de place pour accueillir vos invités. Si vous n’êtes pas du tout sereins quant à ce concept, que votre maison n’est qu’à vous et rien qu’à vous, alors tant pis, profitez en bien (et voyagez – peut-être? – un peu moins).

Harbour Bridge, Sydney
Sous le mythique Harbour Bridge, à Sydney, dans le cadre de notre premier échange de maison en Australie
  • 2. Séjourner dans des maisons bien équipées

Après plus d’un mois dans différentes locations, je commençais à penser que les australiens ne connaissaient pas le concept du lave-vaisselle, alors quand je suis arrivée chez Sue et Vincent, que je l’ai vu, dès que je suis entrée dans le salon cuisine, resplendissant, me souriant et m’accueillant à bras ouverts, j’ai juste eu envie de danser la rumba…. ouiiiiii un lave vaisselle !!!!! J’en rajoute c’est évident, mais l’idée de base est quand même là : les maisons sont souvent mieux équipées que les locations basiques qu’on peut trouver : une cuisine super bien équipée, de la vaisselle en veux tu en voilà, un wifi (oui, contre toute attente on a eu seulement une fois sur deux le wifi dans les locations « classiques »), et même plein de nouveaux jeux pour nos p’tits gars (soit quelques heures de calme, et la on dit Banco).

La maison de Sue et Vincent, à Lilyfield, juste à côté de Sydney :

OLYMPUS DIGITAL CAMERA
Dans la maison, en plus du lave vaisselle, du wifi et de la terrasse sympa : des nouveaux jeux !!!!

Qu’on soit bien d’accord, je ne parle pas de la généralité des maisons, il est d’ailleurs possible d’échanger des résidences secondaires sur guesttoguest, qui sont également en ligne sur des sites de locations de vacances. Dans ce cas les gens n’y vivent pas, et c’est alors le même cas que pour les locations « classiques » : soit c’est parfait, il y a tout ce qu’il faut dedans, soit c’est plus compliqué et on fait la vaisselle, on boit du café soluble, on se passe de wifi et de table basse, mais on est en vacances, et juste à côté de plage, donc on n’en fait pas tout un fromage.

3. Séjourner dans des maisons bien situées, que l’on n’aurait pas eu les moyens de louer

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Pour exemple, la maison de Danna, à Currarong : 250 dollards australiens la nuit (soit environ 180 euros). Heu??? sérieusement? bah là ça ne va pas être possible… Eh bien si!, en échanche de points, on s’est retrouvé à 50 mètres d’une grande plage sauvage, dans la région prisée de Jervis Bay. On n’a quand même pas trop compris le concept d’avoir 4 énormes poteaux en plein milieu de la pièce (si quelqu’un a une explication? artistique? débile? architecte pourri? effet de style? bref), mais on a bien apprécié d’aller faire un tour sur la plage au saut du lit, avant même de prendre le petit déj 🙂

Currarong Beach
L’immense plage sauvage de Currarong, à 50 mètres de la maison!
Hyams beach
Hyams beach, dans la Jervis Bay, réputée pour avoir (paraît-il) le sable le plus blanc du monde
  • 4. Rencontrer des hôtes concernés, prêts à vous aider

Après un peu plus de deux mois non stop avec nos p’tits gars âgés de deux ans, on s’est dit que la semaine à Sydney, placée au milieu de notre voyage, pouvait être une bonne occasion de trouver une crèche ou une nounou, pour être un peu tranquilles, faire une pause et découvrir la ville à notre rythme (sans devoir conjuguer les siestes, les « j’en ai marre d’être dans la poussette », les crises et autres petits plaisirs liés au fait de voyager avec ses enfants..). Un petit mot à Sue et Vincent avant notre arrivée, histoire de voir s’ils connaissaient une crèche dans leur quartier, et quelques jours plus tard ils nous avaient déniché une jeune fille au pair!!! 3 jours de tranquillité en plus d’être dans une jolie maison à Sydney… elle est pas belle la vie?

C’est vraiment appréciable d’arriver chez des gens qui se sentent concernés par votre séjour chez eux, qui donnent des plans, des conseils, vous prennent un rdv au cabinet médical familial pour un enfant un peu malade, vous laisse à dispo leur téléphone fixe.. autant de petites attentions que l’on n’aura pas forcément dans le cadre de locations « classiques », sauf si on a la chance d’avoir des supers hôtes. Vincent et Sue viennent à Bordeaux au printemps prochain, ce sera à notre tour de faire en sorte que tout se passe bien pour eux, et on le fera avec grand plaisir!

  • 5. Découvrir des endroits où on n’aurait pas eu l’idée de s’arrêter

En Australie j’ai vraiment eu du mal à trouver des échanges de maison, m’y étant prise un peu beaucoup trop tard (2 mois à l’avance, quand la plupart des australiens réservent leurs vacances au moins un an à l’avance!!), et étant en plein coeur de la haute saison touristique, là où tous les logements sont maxi over bookés… alors quand, n’y croyant plus, j’ai reçu – parmis la tonne de demandes effectuées un peu partout sur la côte – une réponse positive de Chris et Paula, pour leur logement situé à Potato Point, à 100 mètres de la plage, je ne me suis pas trop posée de questions… Pas de photos? tant pis, la dernière fois qu’on n’a pas eu de photos pour un logement, on s’est retrouvé avec une vue de dingue sur la baie de Wellington, alors on ne va quand même pas faire les peureux. Potato Point, jamais entendu parlé, et personne n’en dit rien dans le Lonely Planet, … et bien soyons fous, allons découvrir!

Et franchement, quelle bonne idée!!! Sur cette réponse positive, nous nous sommes retrouvés dans l’une des plus belles étapes de notre road trip : en plein coeur de l’Eurobodalla National Park, avec comme voisins une multitude de wallabies et de kangourous, faisant partie intégrante du décor, plusieurs plages sublimes accessibles à pied depuis la maison, et des environs riches de forêts où marcher, de jolis lacs, de petits villages à découvrir… une magnifique découverte!

OLYMPUS DIGITAL CAMERA
un logement basique, avec des kangourous dans tous les jardins des alentours!!!
chasse aux émeus
Et en plus des kangourous dans les jardins, des émeus sur la plage sauvage!

De l’insolite, de belles découvertes, des rencontres sympas, des endroits paradisiaques en ne dépensant presque rien… autant de bonnes raisons de faire des échanges de maisons en Australie, partout dans le Monde, et même en France! Dans quelques jours nous partons dans l’appartement de Nathalie situé aux pieds des pistes aux Arcs 1800 (à nous le ski pour une petite dose d’hiver 😉 ; puis Lula nous prêtera son appartement pour quelques jours à Saint Malo. Nathalie et Lula n’ont pour l’instant pas prévu de venir chez nous, mais… qui sait?, avec les guestpoints que nous leur donnons, elles iront peut être un de ces 4 en Australie ?!?

sunset
Sunset sur l’Eurobodalla National Park, depuis notre jardin à Potato Point …

Vous avez envie d’essayer, de rejoindre la communauté Guesttoguest?.. C’est par ici >> guesttoguest, l’échange de maisons super flex!

Save

6 réponses à « 5 bonnes raisons de faire des échanges de maisons en Australie »

  1. Mon mari et moi aimerions faire un voyage avec nos enfants et je pense qu’on songera à un échange de maison. Merci pour cet article. La plage à 50 mètres de la maison, c’est génial !

    1. Bonjour, merci pour tous vos commentaires ???? Le concept d’échange de maisons est vraiment chouette, j’en suis fan depuis que je l’ai découvert! J’espère que vous trouverez des maisons sympas lors de votre prochain voyage en famille, avec une plage à côté, qui sait ? ????

Laisser un commentaire