Notre mode de vie saisonnier pour voyager plusieurs mois chaque année

Quel est votre métier ? Comment faites vous pour voyager autant ? Comment ça se passe avec l’école ? Vous faites l’IEF ? Quel est votre budget pour voyager pendant 3 mois ?… Après avoir eu des dizaines et des dizaines de fois les mêmes questions en message privé sur Instagram, je me suis résolue à écrire cet article complètement auto centré, parce qu’il semblerait que notre mode de vie saisonnier, qui nous permet de beaucoup voyager, en intrigue plus d’un. Alors en avant les réponses à vos questions ; 3615MyLife c’est par ici.

Qui sommes nous ?

Nous sommes Solen & James, nous avons toujours eu l’habitude de voyager pendant de longues périodes chaque année, et cela n’a pas changé avec l’arrivée de nos jumeaux. Après un moment de panique à l’annonce que nous n’aurions non pas un, mais deux bébés, nous avons réorganisé notre manière de voyager et nous sommes partis dès leur première année pour Bali & la Nouvelle Zélande, où les petits ont fait leurs premiers pas !!!

Bali, fin 2015 ; tout premier voyage avec les twins

Entre toutes les personnes qui nous ont pris pour des fous lorsque nous sommes partis si loin avec nos deux bébés, et toutes les questions que nous avons reçues, j’ai décidé de créer ce blog voyage en famille, pour donner quelques conseils, parce que non, notre vie de voyage n’est pas finie quand on devient parents (et même quand on devient parents de jumeaux haha).

Comment faisons nous pour voyager autant ?

Nous avons une école de surf au Porge océan, en Gironde, que nous avons créée tous les deux en 2010 : So Nice Surf School. L’école est ouverte d’Avril à Octobre, avec un énorme pic d’activité en juillet août. L’hiver est une période creuse, où nous ne travaillons pas du tout (excepté des trucs administratifs qui peuvent se faire à distance comme des demandes de devis, des mails etc), donc c’est notre moment pour voyager longtemps.

Ce qu’on aime par dessus tout c’est voyager sur une période assez longue pour avoir vraiment le temps de se mettre au rythme du pays, on aime le voyage en mode slow : ne pas courir de visite en visite, prendre notre temps, laisser les petits jouer quand ils en ont envie, avoir une cuisine, se faire nos courses dans les petits shops locaux, et surtout profiter d’être là, tous les quatre.

C’est pour cela que c’était une priorité pour nous de trouver un mode de vie qui nous permette d’avoir de longues périodes pour voyager, régulièrement.

Si James a toujours travaillé de manière saisonnière en tant que moniteur de surf, je suis (Solen) prof d’EPS à la base, et nous avons créé l’école de surf en parallèle de mon métier (l’école de surf ne tournait au début principalement qu’en juillet/août, pendant mes vacances). Quand nous avons eu les jumeaux j’ai pris un congé parental, puis j’ai décidé de prolonger ce congé en disponibilité (pour élever des enfants de moins de 8 ans), car pendant cette période nous nous sommes rendus compte que l’école de surf pouvait nous suffire (en l’exploitant sur une plus longue période, et en développant chaque année de nouvelles choses). C’est devenu notre boulot à part entière, avec un calendrier saisonnier permettant de voyager sur plusieurs mois chaque année 🙂

De quoi vivons nous et comment finançons nous nos voyages ?

Notre école de surf

L’école de surf est notre source de revenus principale, associé au fait que quand on est en saison on ne dépense pas du tout d’argent (on est tellement au taquet qu’on ne fait que travailler, donc pas d’achats dans les boutiques (en plus au Porge il n’y en a pas, donc comme ça c’est réglé), et quasiment pas de sorties ou de restos (on n’a pas le temps, et surtout on est trop éclatés pour sortir).

Nous avons créé tous les deux notre école de surf il y a 11 ans, elle s’est développée au fil des années, et nous sommes maintenant entourés d’une chouette équipe de moniteurs et d’animateurs. Nous avons également créé un Surfcamp au Porge Océan, permettant d’accueillir des apprentis surfeurs sur plusieurs jours.

On est bien implantés, les gens reviennent d’année en année parce qu’ils aiment notre esprit (bah oui, on est super cool aussi ;), on est fiers d’avoir réussi à développer NOTRE job de rêve, et d’être nos propres patrons.

La location de notre maison

Notre deuxième source de revenus est la location de notre maison. Chaque été nous déménageons de notre maison pour pouvoir la louer à la semaine à des vacanciers.

C’est du boulot car il faut enlever certaines de nos affaires et réaménager certains endroits (la salle de jeux des petits se transforme en chambre avec deux lits par exemple – photos ci dessous), mais ça vaut le coup financièrement.

Nous sommes dans un endroit où les gens aiment venir en vacances, donc c’est jackpot en juillet août. Il faut pouvoir le faire, accepter que des inconnus dorment dans nos lits (le nôtre et ceux des enfants), utiliser notre canapé, abimer ou casser des petites choses sans le vouloir, .. mais ça fait bien longtemps qu’on a compris que si on voulait voyager, il ne fallait pas être matérialiste, donc on a un mode de vie assez simple et on ne se pose pas 1001 questions quant au fait de louer notre chez nous.

Mais où allons nous quand on se vire nous-mêmes de notre maison ?

On a acheté un mobil home il y a plusieurs années, donc chaque été nous déménageons au camping du Porge océan, à seulement 10 kilomètres de notre maison ; on perd en confort (mon bureau est minuscule et ressemble à un placard, on n’a pas de lave vaisselle, James a les pieds qui touche le mur quand on dort, entre autres petits exemples sympathiques) mais on peut aller travailler à l’école de surf en quelques minutes à vélo, et on a une terrasse qui donne directement sur la pinède, donc ça se passe bien (et encore une fois, ça nous rapporte de l’argent).

La So Nice House

Nous avons rénové la dépendance qui se situe dans notre jardin, et nous louons également cette deuxième maison l’été, en accueillant dedans notamment des familles qui viennent surfer. De plus l’hiver, quand nous partons pendant plusieurs mois, nous trouvons toujours des personnes qui la louent sur la durée de notre absence. Comme ça il y a de la vie chez nous, et cela nous fait un revenu supplémentaire pour le voyage 🙂

Quel budget pour ces voyages de plusieurs mois en famille ?

Ma manière de réfléchir un budget pour voyager longtemps

On me pose souvent la question de combien prévoir pour partir plusieurs mois en voyage.. le truc c’est que ce qu’on va dépenser va dépendre de chaque pays (il est évident que le budget en Thaïlande n’aura rien à voir avec celui de l’Australie), et va dépendre aussi de notre manière de voyager (plutôt roots, avec déplacement en bus locaux, repas dans les bouis-bouis VS location de voiture, hôtels de luxe.. la différence peut aller du simple au triple, voire +). Donc c’est à chacun de faire son calcul, avec les multiples ressources qu’on trouve sur internet selon la destination choisie.
MAIS, ce qu’il ne faut pas oublier, c’est de déduire de ce montant ce qu’on dépenserait en France pendant cette période (et quand on parle de plusieurs mois de voyage, le montant est conséquent) : les courses quotidiennes, le chauffage, les resto (bon. pas en ce moment), les sushis qu’on se fait livrer, les vêtements, le craquage nouvelles chaussures, l’essence, les éventuels week ends,… TOUT. C’est important de le calculer, car le fait de le déduire fait tout de suite moins flipper sur le total général du voyage. Ça n’enlèvera pas qu’il faudra avoir une somme conséquente pour partir, mais généralement on n’envisage pas nos dépenses d’argent sur plusieurs mois d’affilée quand on reste à la maison ; on calcule nos dépenses et nos rentrées d’argent mensuellement, alors que pour un voyage on calcule le montant total sur 3 mois (ou plus), donc ça semble faramineux.

>> Pour d’autres données sur le budget pour voyager longtemps, l’article sur les budgets de 5 familles tourdumondistes vous intéressera.

Notre budget voyage pour 3 mois à 4

Chaque année nous nous donnons comme budget environ 15000 euros, pour un voyage de 3 mois à 4, billets d’avion compris. (encore une fois ce montant est à pondérer en fonction de la destination, et de si on se la joue backpackers ou grands princes, parce qu’on est capables de faire les deux).

Cette année en Tanzanie on a dépensé plus : 17000 euros pour un voyage de deux mois et demi ; c’est notamment la partie safari qui nous a explosé le budget (j’y reviendrai dans les articles spécifiques à la Tanzanie), mais en même temps c’était exceptionnel (coucou les mini lionceaux beaucoup trop choux).

A ce montant total dépensé pendant le voyage, on déduit les revenus de la location de la So Nice House l’hiver, comme je l’ai expliqué plus haut, et on déduit également ce qu’on aurait dépensé si on était restés chez nous (le chauffage de notre maison en plein hiver est par exemple un gros pole de dépense, que l’on n’a pas puisqu’on passe nos radiateurs sur le mode hors gel. Je peux aussi ajouter que si on restait en France l’hiver on irait au ski et on se ferait quelques week ends à droite à gauche. Et puis bien sur on ferait des courses, on ferait des activités, des pleins d’essence, etc.. je ne sais pas à combien monterait le total de 3 mois d’hiver passés en France à 4, mais le montant doit être assez élevé (surement pas autant que celui d’un voyage, mais ce serait intéressant de la calculer).

Dans tous les cas nous n’aurions pas plus de revenus en restant en France l’hiver, puisque notre école de surf serait fermée (c’est pourquoi je ne parle jamais de perte de revenus dans le cadre de nos longs voyages, mais c’est évidemment à prendre en compte si, vous qui me lisez, pensez à poser des congés sans solde pour partir voyager).

Quelques conseils pour économiser en voyage

J’écrirai un article sur nos différentes astuces pour dépenser moins en voyage, mais voici déjà quelques choses importantes à savoir pour économiser en voyage :

  • le fait de privilégier les logements avec cuisine permet de faire des économies considérables, en évitant d’aller au restaurant ; si on ne trouve pas de logement avec cuisine (compliqué à trouver dans certains pays), il est quand même possible de se faire des pique nique ou des salades le midi (en emmenant des couverts et Tupperware).
  • le système de cashback Igraal permet de récupérer un pourcentage de ses réservations hôtels, voitures, billets de train, et bien d’autres choses liées au voyage ; par exemple, en passant par Igraal pour effectuer une réservation d’hôtel sur Booking, vous récupérez 4% du montant de la réservation.
  • la carte Boursorama permet de ne pas avoir de frais bancaires à l’étranger (que ce soit au niveau des paiements en magasins, ou des retraits). Elle est gratuite, se fait super rapidement et on bénéficie de 80 euros offerts dès l’inscription.

Épinglez cet article sur Pinterest pour le conserver


Un mode de vie saisonnier pour voyager .. mais comment se passe la scolarité des petits ?

Depuis leur première année de maternelle nous avons le même fonctionnement : les petits font la rentrée en septembre, nous partons un peu avant les vacances de Noël, et nous nous calons pour qu’ils reviennent à la rentrée des vacances de février. Ils ratent donc approximativement 6/7 semaines d’école entre les deux périodes de vacances.

Pendant cette période nous restons en contact avec les maîtresses et les copains d’école, en échangeant des mails, en s’envoyant des photos et des cartes postales. Nous suivons le programme à distance, et James devient maître d’école pendant le voyage, en faisant le travail envoyé par les maîtresses et/ou en travaillant sur les cahiers que nous emmenons avec nous.

Nous sommes bien conscients que ce mode de fonctionnement est très atypique, et nous sommes vraiment reconnaissants que l’équipe pédagogique soit bienveillante et nous permette de garder ce rythme. Il s’agit de notre projet de vie, que nous avons construite ainsi dans le seul but de pouvoir voyager (c’est ce qui nous motive à travailler à fond le reste du temps et à développer de nouveaux projets : sans cette période de long voyage qui nous anime chaque année, on aurait sûrement moins de motivation à faire tout ce que l’on fait).

On est donc très à cheval sur le fait que les petits ne doivent pas prendre de retard sur le programme scolaire, on ne veut pas qu’ils soient un « poids » pour leurs maîtresses au retour.

Si à un moment notre rythme ne peut plus coller au rythme scolaire, on envisagerait alors de passer en instruction en famille sur l’année entière, ce qui nous permettrait de partir plus longtemps (dès le mois de novembre, et jusqu’à fin mars par exemple), mais on n’y tient pas. Les garçons aiment vraiment aller à l’école, manger au self avec leurs copains, et on est 100% pour tout ce qu’apporte l’école au niveau socialisation, règles de vie en groupe, apprentissage du respect des règles.. Si l’apprentissage des savoirs peut se faire en famille, je reste convaincue que le vivre ensemble est un aspect super important de l’école, dont on ne souhaite pas les priver toute l’année.

On sait aussi que le voyage leur apporte une ouverture d’esprit fantastique et une réelle vision du Monde, des différentes cultures, et de bien d’autres choses… Vous aurez peut être envie de lire : ce que le voyage apporte aux enfants.

7 réflexions au sujet de “Notre mode de vie saisonnier pour voyager plusieurs mois chaque année”

  1. Un super article. On se retrouve dans le slow Travel. Il faut du temps pour vraiment découvrir un pays et faire de belles rencontres. Nous on est en ief a l année mais les enfants côtoient pas mal d enfants lors de nos voyages. Il faut qu on trouve juste des revenus a l année plutôt que de bosser 4 mois l été ? super retour d expérience ?

    Répondre
  2. Bonjour très intéressant et nous tendons vers ça depuis la naissance des petits sauf que pour l’instant nous partons qu' »1 mois » par an. Les projets en cours non finalises encore nous permettront par la suite de couper 2 mois au moins car nous travaillons de manière saisonnière également. Ce mode de vie est idéal… Des racines et des ailes. Bravo !

    Répondre
  3. Super organisation, continuez comme cela!, je suis plus agee ( assez nettement) et moi j ai choisi une vie d’expatriation, avant mes 40 ans, j’alternais des missions assez courtes ( avec decouverte des pays hors job) puis , ma fille est arrivee. donc la on reste entre 2 a 4 ans dans un pays, ce qui permet aussi de decouvrir les environs bien sur. Je compte bien partager mes annees de retraite entre pied a terre ( que je n’ai jamais eu encore!) et qques mois de vadrouille mais la sans ma fille ! Nous sommes en Turquie en ce moment et decouvrons ce grand et tres varie pays ( en sus Covid oblige , on ne sort pas trop des frontieres.

    Répondre
  4. Les amis,
    Merci pour cet article ! Les rêves deviennent réalité quand on y croit et quand on déploit une si belle énergie qu’est la vôtre… ???
    Plus terre à terre, tu n’utilises plus la carte revolut ? J’ai vu qu’il avait modifié leurs conditions d’utilisation… Mais je n’ai pas tout compris… Boursorama est mieux sur une longue période ?
    Et pour igraal j’y suis… Mais je suppose que pour utiliser le cashback, il faut commander directement sur leur site.
    Et sinon, tu ne parles pas de home exchange ?
    Bises et j’espère que ça ira pour vous avec ce début de saison compliqué. ??
    Merci encore pour toutes ces belles idées qui nous donnent l’espoir et l’envie de voyager !

    Répondre

Laisser un commentaire